historique numÉros contacts     liens
 

retour  

- CLAQUE 11 -   

Qui trop embras(s)e, mal ét(r)eint

"Talent, [l']événement grand public ambitieux" 1 de cette fin d'année commémorative belgo-fédéralo-belge, ferme ses portes après quatre jours d'"expositions scénographiées" et "trois soirées événementielles exceptionnelles", à Tour & Taxis. Et alors ?

Non événement dans toute sa splendeur, "Talent" entendait – ambitieusement donc – réunir en une seule place (à 1000 € les 12 m² tout de même !) et sur quelques jours, tout ce que la Belgique compte actuellement de "créateurs", relevant pêle-mêle de disciplines aussi larges ("Arts plastiques et conceptuels, architecture, design, stylisme, arts décoratifs, arts culinaires, arts de la scène", etc.) que le public visé et escompté.

Le grand credo de l'art pour tous (qui coûte peu à peu son crédit à un certain Musée des abords de Mons), fustigeant les "élites", entonna à nouveau le chant mielleux des voies à peine pénétrables de la bonne intention institutionnelle et mécénique privée (le sponsoring, quoi, pour le dire vulgairement).

Il fallait voir avec quel vibrato dans la plume Mr Benoit Noël – Exhibiton and Events coordinator, pour les intimes – tentait de rallier à sa cause, les forces vives de la Nation entreprenariale belge, au cri de : " Tout comme une société est à l'image de son art, une entreprise est à l'image de l'art qu'elle soutient et défend" ; poursuivant ainsi qu'un perruquier de bazar : "Le mécénat pour la création belge contemporaine est un moyen très élégant pour accroître votre image et votre notoriété d'une façon discrète et à long terme" ; ou encore, avec des accents quasi homériques, tentant de lier naturellement le "parcours" des artistes avec celui des entreprises : "(…) Souvenez-vous (…) de vos propres élans d'entrepreneur : intuition, perspective de découverte d'individus riches de promesses, curiosité réciproque, ces élans qui ont fait de votre parcours un voyage jalonné d'étapes, de rencontres et d'envies partagées."

Une belle histoire de "Jeunes loups", en quelques sorte.

Bref, c'était beau comme du de Gaulle un 18 juin !

A la hauteur esthétique présupposée de l'événement, les affiches plurent comme une drache tricolore sur tout le Pays, démontrant à qui mieux mieux qu'abêtir les murs et les panneaux d'un graphisme aussi daté que peu lisible n'était en somme pas si compliqué à notre époque, malgré tous les outils performants disponibles sur le marché de l'infographie.

"Talent ?" disait l'affiche, comme dans une interrogation muette à sa propre encontre.

Force fut cependant de constater ô combien pertinente était-elle pourtant dans sa mocheté de courte vue, quant au contexte qualitatif général de l'exposition proprement dite – laquelle, "scénographiée" (?) comme un foutoir de province, autour de panneaux incurvés comme sous le poids des œuvres y suspendues (on ne pouvait évidemment, ni décemment pas parler d'"accrochage") laissait presque ressentir l'étrange aspiration au retour prochain d'ArtBrussels 2006, forêt minable d'œuvres faisandées sur panneaux s'il en fût jamais.

"[Mais,] bien sûr, il n'[était] pas question de faire de Talent une sorte de ‘supermarché belge de la création', que du contraire !", puisqu'une "qualité d'accueil [était] réservée aux artistes : l'opportunité leur [était] aussi donnée de vendre leurs œuvres exposées ou représentées."

Comprenne qui pourra.

"Talent" se présentait comme l'exposition artistique large d'un large public à l'identité nationale marquée, mais tentant en somme de réaliser un grand écart tel entre les disciplines et les publics (aucun n'y trouvant son compte finalement), qu'elle y a oublié l'essentiel : Un commissariat véritable, que ne pouvait visiblement pas soutenir un "Exhibiton and Events coordinator" (même flanqué d'un jury notoire), tout ronflant que soit son titre.

"La principale qualité belge n'est pas de savoir mettre en avant sa propre valeur", écrivait-il dans un éclair apparent de lucidité.

Qu'au moins ce trait le confirme comme étant dès lors lui aussi bien de chez nous!

Alain VAN HAVERBEKE
10.2005

1 Toutes les citations entre guillemets sont issues des divers textes de présentation et argumentaires présents sur le site Web de "Talent ?" : www.talent2005.be

collimateur (archives) - version 2.0     mise à jour : 21-03-07 krimineilzat productions 2006