historique numÉros contacts     liens
 

retour  

- CLAQUE 07 -   

Appel pour les Tutsis congolais

Nous relayons ici un texte qui nous a été transmis le 16 août par l'association Nyamirambo Point d'Appui (Fondation pour la mémoire du génocide au Rwanda et la reconstruction).

Etre identifié comme Tutsi dans la région des Grands Lacs est synonyme d'une mort sûre à la machette.
Etre un enfant Tutsi signifie mourir jeune ou bébé car tu es un ennemi-né de l'humanité.

Qui appeler au secours maintenant ?
Tout le monde sait ce qui se passe à Gatumba au Burundi.
Pourtant les forces de l'ONU pour le maintien de la paix au Burundi (ONUB) sont sur place.
Les forces de l'ONU pour le maintien de la Paix au Congo (MONUC) sont sur place.
Le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) est toujours là où il y a des camps de réfugiés. Les armées burundaise et congolaise sont là, mais on massacre des femmes et des enfants réfugiés et "protégés".
Vous, tous, qui parlez de Tutsi congolais, j'ai mis le même titre pour que vous compreniez mon langage, l'unique que vous compreniez quand il s'agit de l'Afrique : La division.
Quelle est la responsabilité de vos puissances et de vos média dans la mort de tous les miens ?
Quelle est leur responsabilité aujourd'hui au Congo et au Burundi ? Pourquoi n'avez-vous pas honte de prononcer ce mot qui tue les enfants ?
Vous savez tous qu'être Tutsi est une invention coloniale qui avait pour but de diviser pour régner. Vous savez tous que ce ne sont pas des ethnies, mais vous savez tous que vos puissances ont joué à la manipulation et la falsification de notre histoire. Elles nous ont dit et répété tout le temps que nous sommes des ethnies et nous avons grandi dans ce lavage de cerveau par l'éducation.
Qui est responsable de notre éducation ? Toujours les mêmes qui nous ont divisés.
Ceux qui ont investi pour diviser devraient s'investir pour remettre ensemble ces populations. Ils sont responsables et jamais je ne le tairai.
Je vous appelle tous au secours pour que les enfants d'Afrique des Grands Lacs puissent grandir. Depuis dix ans, j'appelle au secours pour que même les enfants de tous ces bourreaux redeviennent des enfants et non des tueurs.
La réaction de certains est de me faire taire par tous les moyens, comme le mensonge et la diffamation. Mais rien ne pourra jamais m'arrêter car le moteur de ma lutte est l'amour pour mes enfants qui grandit de jour en jour.
La mort de mes enfants doit être une source de vie pour tous les autres enfants.
Je dénonce avec énergie ce qui a été fait sur les femmes et les enfants congolais au Burundi.

Pourquoi il y a eu un million de morts en 1994 au Rwanda, dont mes enfants, alors que vous étiez tous là ? Aujourd'hui les massacres n'ont jamais arrêté. L'idéologie du Génocide a traversé les frontières alors que plus de 8 millions de dollars sont fournis annuellement pour un programme DDRRR (Désarmement, démobilisation, réinsertion, réintegration et rapatriement) qui n'a même pas pu désarmer 25 milices génocidaires.
Qui peut m'expliquer pourquoi on vient de tuer 166 personnes à Gatumba au Burundi jusqu'à ce matin ? Qui peut me dire quand cela s'arrêtera ?
Qui peut me donner des réponses à toutes ces questions. Donnez-les à vous-même pour vos enfants car les miens sont des os.
Jamais avant le Génocide des Tutsi au Rwanda, je n'avais entendu parler des Tutsi congolais.
Quelle honte, quelle intolérance ! Comment accepter d'être des outils de notre propre destruction ?
Que direz-vous demain à vos enfants et vos générations ? Aujourd'hui tu es bourreau et peut-être que demain tu seras victime d'une idéologie que tu ne comprends même pas mais que tu défends ?
Cacher la déstabilisation de l'Afrique noire en la maquillant de massacres interethniques est une volonté politique soutenue.
Je vous demande maintenant avec insistance.
Je vous supplie comme une mère en détresse pour laquelle on a massacré tous les enfants pour être né d'elle, voici déjà dix ans - et on massacre encore des enfants d'Afrique des Grands Lacs.
Arrêtez ces massacres, ayez le courage de juger l'idéologie du Génocide car la justice est la seule porte de sortie pour tout le monde.

Arrêtez de dire que les gens sont des Tutsi pour crédibiliser le passé criminel de la colonisation. N'ayez pas peur de juger votre histoire sinon ce sera elle qui jugera vos enfants.

L'ennemi commun du monde est ce milicien qui ne cesse de prendre sa machette ! C'est sur cet ennemi que l'ONU doit tourner son attention. C'est sur cet ennemi que les millions de dollars gaspillés par les fonctionnaires onusiens dans les Grands Lacs, que les yeux doivent être tournés.

Punis le genocide, supprime l'ethnie que tu as créée pour diviser, arrête la manipulation ! Ceux que tu as transformés en victimes en les identifiant comme Tutsis ont aussi le droit à la vie.

Yolande MUKAGASANA
08.2004

collimateur (archives) - version 2.0     mise à jour : 21-03-07 krimineilzat productions 2006