historique claques contacts     liens
 

retour  

   

- COLLIMATEUR 06 -   

- numéro (pdf) -  

- page centrale -  

- images : luc richir -  
(flash player)    

Edito : La vie dans les plis

Le Collimateur, parce qu'il s'inscrit résolument dans un temps réflexif qui n'a que peu à voir avec celui cyclique et spectaculaire de l'actualité journalière ou hebdomadaire, amène d'emblée la prise en compte des modalités de son expression sur la durée. Cela implique de considérer non seulement un rapport nécessairement entretenu avec le nerf de la guerre, mais également avec l'intelligence des stratégies à mener pour affirmer et préserver une identité de fait, dans ce qu'elle revendique d'existence intrinsèquement politique et offensive.
Le niveau de rigueur intellectuelle recherché chez les différents intervenants et la particularité de leur propos, ainsi bien entendu que la qualité des rencontres personnelles engendrées par la publication dans nos pages, forment donc un fondement incontournable de ce périodique, qui se pose nettement à l'encontre du tout au magazine (comme il y a du tout-à-l'égout), où la vulgarisation de tous sujets abordés, touche le plus souvent à la vulgarité pure et simple.
Or, il ne suffit pas de dire que l'on va tenir un niveau, il faut s'en donner les moyens à long terme : Dans ce cadre, le rythme de parution apparaît dès lors comme un élément important de ce constat pragmatique.
En vertu de l'adage qui veut que "quand on n'a rien à dire il vaut mieux fermer sa gueule", nous avons donc décidé – parce que nous taire complètement nous est malgré tout impossible (on a ses faiblesses) – d'espacer quelque peu les parutions périodiques du Collimateur : Au lieu d'un numéro tous les deux mois, nous passons à un numéro tous les quatre mois – soit 3 numéros par an au lieu de cinq. Ceci nonobstant les diverses interventions en ligne (telles que les "Claques de la semaine"), qui n'en seront que renforcées et diversifiées.

Par ailleurs, la mise sur pied d'un périodique tel que le Collimateur, par des gens tels que ceux qui l'ont initié – artistes, historiens de l'art…- si elle amène un nombre certain de réflexions de fond quant à la survie possible de celui-ci, en entraîne également quant à celle même ses "créateurs". De même, un périodique – et plus généralement toute œuvre mise au public – amène très vite la question de sa perception attendue (public supposé) et surtout de sa réception effective (public réel).
A ce titre, justement, il est notable de constater combien les questions qui sont posées à son propos tournent généralement plus volontiers autour des moyens (financiers) de son existence, que des fins (politiques, artistiques, intellectuelles) de son projet. La "crédibilité" du propos ne passant semble-t-il que par l'importance du tirage, et surtout, par la renommée (acquise ou supposée) des lieux et librairies ayant daigné accueillir ce périodique en leurs rayons : Evoquez seulement des villes telles que Paris et Montréal, ou des magasins tels que la Fnac et Tropismes, et l'horizon de la palabre soudain se dégagera considérablement (authentique).
Encore refusons-nous – pour des raisons évidentes de liberté de ton à long terme – tous deniers extérieurs, qu'ils fussent de nature publique (subsides) ou certainement privés (sponsoring, publicité), leur préférant de loin, la participation spontanée d'une réseau amical, auquel nous répondons par toutes les formes personnelles de la convivialité.

Le Collimateur se veut enfin l'illustration que la vie intellectuelle et artistique est possible aujourd'hui, dans les limbes d'un monde qui, s'il en venait à reconnaître honnêtement cette activité comme le véritable travail qu'elle est, s'empresserait de la sanctionner – à l'instar de ses initiateurs – comme illégale. Tant il est évident qu'il n'y a rien à attendre de la part d'un système qui a fait son quotidien de la précarisation des artistes et du mépris de la Culture en général, par la forme brutale de son expression administrative délétère.
Dont acte.

Alain VAN HAVERBEKE
09.2004

collimateur (archives) - version 2.0     mise à jour : 21-03-07 krimineilzat productions 2006